La Corse

Accompagnant son épouse, qui était originaire d’un petit village du centre de la Corse, André Filippi passa régulièrement des vacances dans l’île de Beauté.

La beauté des paysages l’inspirera et il peint durant ses séjours de nombreux tableaux.

 

En 1935, il en fit le thème principal d’une exposition que son ami André Martel rapporta dans la presse Toulonnaise et dont voici quelques extraits :

«Lui qui se plaisait plutôt dans des vues au premier plan, s’est cette fois attaqué nettement à des paysages vastes aux lointains profonds»

«C’est d’abord une route qui s’en va dans le matin clair vers les montagnes bleues: une esquisse douceur les enveloppe»

«dans une autre cadre, c’est le soir aux lumières indécises, d’un ciel délicatement voilé, sous lequel les pierres schisteuses des maisons présentent une gamme de gris bleue, verts, et aux ocres très variés»

«tandis qu’un vieux montagnard vrai type corse, attend l’heure du repas, assis sur le rebord de l’escalier»

chacun reconnaitra quelques un des tableaux présentés …….

 

vallée du tavignano
vallée du tavignano
poggio di venaco
poggio di venaco
vieux Corse-Poggio di Venacco
vieux Corse-Poggio di Venacco
poggio de venaco
poggio de venaco
paysane à l\'ane
paysane à l'ane
La citadelle de Corte
La citadelle de Corte
Article sur l\'exposition de 1935
Article sur l'exposition de 1935


Tous  droits de reproduction réservés . A propos




 

Les commentaires sont fermés.